Les femmes ne plaisantent pas avec l'amour

Levain, Jean-Pierre

Lbs Select

  • 11 septembre 2020

    Un scénario bien ficelé

    🅡🅔🅢🅤🅜🅔 France, Ville des Lumières, Éva Karsanti est sauvagement agressée dans sa villa cossue de la rue Chazière. Au total, son agresseur aura distribué six balles équitablement réparties entre son vaillant labrador et elle avant de prendre la fuite. Malgré un dernier coup en pleine tête qui aurait pu lui être fatal, la femme d'affaires est rapidement prise en charge par les secours et survit miraculeusement à ses blessures.

    Eva Régnier, devenue Karsanti, femme d'affaires connue et reconnue pour avoir brillamment développer 12 boutiques de Luxe au concept accrocheur et pour avoir investi dans un site de rencontre novateur, a récemment été mise en lumière dans les médias lyonnais pour son mécénat à différentes ONG actives dans le droit à l'avortement.

    L'enquête de cette tentative d'assassinat est confiée à l'équipe expérimentée du SRPJ du commandant Frédéric Brazier. Toutefois, ce dernier ayant connu intimement la victime 30 ans plus tôt, la direction des opérations est laissée à son adjointe le capitaine Gaëlle Lebras.

    S'en suivent des investigations chronométrées afin d'éluder cette affaire qui, de par les activités de la victime, s'avère d'ores et déjà complexe.

    🅜🅞🅝 🅐🅥🅘🅢
    J-P Levain nous offre du très haut niveau pour un premier roman.

    Dès les premières lignes, il nous confronte à la victime, Éva Karsanti ainsi qu'à l'équipe de policiers qui assurera l'enquête. Les événements et les faits sont décrits avec une précision telle qu'il ne vous reste plus qu'à prendre votre petit calepin d'enquêteur et à noter vos hypothèses quant au(x) possible(s) agresseur(s).

    L'enquête des femmes ne plaisantent pas avec l'amour est doublement enrichie. D'une part, par les multiples théories élaborées par les différents membres de l'équipe du commandant Brazier et, d'autre part, elle l'est également par le fait que nous en apprenons un peu plus sur l'intimité de chacun des individus composant l'équipe. Ce qui fait qu'il y a un sentiment d'appartenance au groupe qui, d'emblée, se crée entre le lecteur et les enquêteurs.

    L'auteur nous emmène sur différentes pistes toutes plus plausibles les unes que les autres. Ce qui rend son roman très réaliste. Il ne me reste donc plus qu'une question à vous poser, saurez-vous démêler le vrai du faux et boucler l'enquête dans le temps imparti par le juge d'instruction?

    Je ne peux que vous le recommander.