• par (Libraire)
    20 juin 2020

    Conseillé par Marie-Laure

    Quel drôle de titre ! Qui était Buster ? Qu’est-ce qui ne va pas avec ses oreilles ? Buster était le chien des voisins d’Eva lorsqu’elle était petite. Eva a maintenant cinquante-six ans, elle partage son quotidien avec Sven et cultive ses rosiers. Tous les soirs, elle se sert un verre de vin et écrit son journal. Elle y raconte son enfance horrible, élevée par une mère cruelle et fantasque. La fillette décide alors de la tuer. Pour commettre un tel acte, il est nécessaire de s’entraîner. Elle commencera avec des animaux. C’est là que Buster et ses oreilles entrent en scène… Un livre assez dérangeant mais avec suffisamment d’humour et de tendresse pour ne pas être sombre. Des années plus tard, la force de ce roman hante encore son lecteur.
    Maria Ernestam manie habilement perversion et comédie, comme elle le fera ensuite dans Patte de velours, œil de lynx (décidément, les animaux !).


  • par (Libraire)
    20 avril 2013

    Une rose ornée d'épines

    Pour ses 56 ans, Eva reçoit de sa petite-fille un carnet d'écriture orné de roses. Elle entreprend d'y relater ses souvenirs marqués par le poids d'une mère tyrannique et terriblement belle et par le grand amour perdu de sa jeunesse. Cultivant le jour ses roses avec passion, Eva s'en remet la nuit à ce carnet intime pour épancher une vive douleur, jamais apaisée. Dans le délice de l'écriture, les secrets enfouis surgissent. Un très beau roman nordique autour d'une cruelle relation mère-fille.