Pietra viva

Pietra viva

Léonor de Récondo

Points

  • 10 février 2016

    Un petit bijou !

    Une œuvre magnifique sur tous les plans.
    Léonor De Récondo allie poésie, connaissance, magie artistique, émotions humaines, retour à la nature... avec maestria.
    J'ai été envoûté, subjugué par tant de beauté, d'intelligence et de sensibilité littéraire.
    Cette jeune écrivain est une pépite qui a compris dans son plus for intérieur le sublime et la douleur de la création artistique.
    Chapeau bas !


  • 20 juillet 2015

    Pietra Viva

    Excellent livre.
    Belle écriture et plein d'affection, de passion, de douceur, de pudeur...
    A mettre entre toutes les mains.
    Pour un petit prix, faites vous plaisir !


  • par (Libraire)
    2 juillet 2015

    En plein deuil, totalement bouleversé Michel-Ange se réfugie à Carrare et travaille à corps perdu.
    L'écriture lumineuse, pleine de pudeur de Léonor de Récondo nous fait entrer dans l'intimité d'un génie.
    Un très très beau roman.
    Valérie


  • par (Libraire)
    18 juin 2015

    Michelangelo reçoit pour mission de créer le tombeau du Pape Jules II. Il part donc pour le village de Carrare où il pourra choisir les blocs de marbre qui lui serviront à construire ce qu'il espère être son futur chef d'oeuvre. Son séjour dans ce petit village de campagne dans lequel il a passé une partie de son enfance lui permettra de se remettre de la mort d'Andrea, un jeune prêtre dont la beauté le hante nuit et jour. Ces quelques mois passés loin de la grande ville seront aussi un excellent moyen de se rapprocher de la perfection artistique.
    Pietre Viva ne vous laissera surement pas de marbre. Les personnages sont très travaillés et même si Michelangelo peut être insupportable dans certains chapitres, on est obligé de se sentir proche de cet artiste en quête de lui-même. Léonor De Récondo nous offre un très beau roman, une évasion dans le monde de l'art et de la psychologie humaine.


  • 29 avril 2015

    mère, Michel-Ange

    Ayant été déçue par le dernier roman de l’auteur « Amours« , j’hésitais un peu à ouvrir celui-ci.

    Les amours homosexuelles mais platoniques de Michelangelo ne m’ont pas émues. Son amitié difficile avec le petit Michele non plus.

    En revanche, j’ai énormément apprécié l’image de la mère que l’artiste retrouve peu à peu. Une image en pointillée, qui se dévoile par les sens, peu à peu, laissant remonter en mémoire l’image perdue.

    Une relation compliquée avec la mère pour cet enfant placé très tôt en nourrisse, et dont la mère est morte trop vite.

    Beaucoup de sujets dans ce roman, mais un seul m’a réellement ému.

    L’image que je retiendrai :

    Celle de Cavallino, appelant le sculpteur « le chien » parmi les loups.

    https://alexmotamots.wordpress.com/2015/04/26/pietra-viva-leonor-de-recondo


  • par (Libraire)
    22 février 2015

    Encore tout jeune sculpteur, Michelangelo apprend le décès d'Andrea, moine à la beauté fascinante. Bouleversé par la nouvelle tout autant que par le mystère qui l'entoure, Michelangelo quitte Rome et rejoint Carrare, où il doit choisir des marbres pour la réalisation du tombeau du Pape Jules II.
    Génie solitaire, Michelangelo passe ces quelques mois entre la carrière et la chambre qu'il loue à l'auberge du village, en prise à ses éternelles interrogations sur la beauté, le souvenir, la mort.
    Un roman de lumière...


  • par (Libraire)
    4 février 2015

    A lire !

    C'est avec un vrai plaisir qu'au cours de la lecture de ce livre, nous découvrons Michelangelo. Sa personnalité à fleur de peau, sa quête d'excellence, son génie artistique.
    L'écriture sensible, nous fait approcher la "matière" du marbre. Très belle lecture!


  • par (Libraire)
    4 février 2015

    Ce roman témoigne du génie mais également de la fragilité d'un des plus grands artistes de la Renaissance, Michel-Ange.
    Pour les amoureux de l'art.
    Un grand coup de cœur !


  • 3 février 2015

    Coup de coeur littérature française

    Michelangelo est un génie, il le sait ; à tel point que son talent l'a éloigné du monde des hommes.
    Lorsque le Pape lui commande son futur tombeau, il décide de partir lui-même chercher le marbre qui sera digne d'être taillé. Ce voyage sera celui d'une redécouverte : celle de la nature humaine dans ce qu'elle a de plus beau, de plus fort et de plus humble.


  • par (Libraire)
    3 février 2015

    Pages sculptées

    Michelangelo s'enfuit de Rome à la suite du décès du jeune moine Andréas...
    A Carrare, en ce printemps 1505, l'effervescence est à la hauteur du projet de Michelangelo : édifier le tombeau de Jules II et choisir les meilleurs marbres que pourra lui offrir la montagne.
    Mais c'est une avalanche d'émotions qui va submerger l'artiste saisi entre pierre et chair, le vivant et sa représentation.
    La figure maternelle, un enfant -Michele - et Andréas seront les révélateurs de son enfermement intérieur.
    Léonor de Récondo choisit les plus belles veines narratives à l 'image de celles des plus beaux marbres.
    Elle sculpte son récit avec finesse et élégance.
    Elle nous emporte en polissant les phrases qui se font poèsie et nous livre au final une oeuvre marbrée d'or et d'art.


  • 30 janvier 2015

    A lire !

    Découvrez l'univers sensible de cette auteure, elle réussit à faire "plier" Michel-Ange, sculpteur bourru et égoïste.

    A lire.