Conseils de lecture

Après le monde
18,00
par (Libraire)
22 mars 2020

Une vision vertigineuse, un vertige visionnaire

Il est des romans qui percutent de plein fouet nos réalités immédiates. Paru en ce tout début d'année 2020, « Après le monde » d'Antoinette Rychner est de ceux-là. À la lumière de la pandémie qui frappe aujourd'hui, son anticipation visionnaire donne le vertige. La romancière imagine un monde pas si lointain où tout s'est effondré à la suite d'un enchainement d'épisodes climatiques et environnementaux qui ont déstabilisé l'économie mondiale, délité tous les États et bouleversé l'ensemble des sociétés. Il n'y a plus d'échanges globaux, plus de systèmes de communication, plus de production énergétique majeure... Antoinette Rychner nous invite à suivre ses personnages dans ce monde d'après, se déplaçant à pied à travers l'Europe, allant de rencontres en rencontres à la recherche d'un endroit où il serait possible de survivre et de vivre. Loin de nous entrainer dans une vision apocalyptique où l'hyper-violence et le chacun pour soi serait la règle, elle imagine au contraire un monde où des communautés villageoises solidaires mais fragiles tentent de se reconstruire et où chacun trouve son rôle et sa place pour soi-même et pour les autres. Avec beaucoup de finesse et sensibilité, l'autrice représente un quotidien jusqu'alors inimaginable, sans hôpitaux, sans médicament, sans voiture. À l'heure d'une pandémie virale qui met à l'arrêt nos sociétés, ce roman visionnaire est à glisser entre toutes les mains. C'est un roman choc écrit avec beaucoup de délicatesse, de beauté et de finesse, magnifiquement construit, scandé par d'intermittentes mélopées homériques, ces chants de mémoire qui nous rappellent ce que fut le monde et ce que nous en avons fait. Vertigineux comme le rebord du monde sur lequel nous nous tenons aujourd'hui et lumineux comme une luciole.


La leçon de ténèbres
18,00
par (Libraire)
14 mars 2020

Nocturne

Très beau récit de l'intime et de l'amour de l'art, une invitation nocturne à cheminer littérairement avec Léonor de Récondo et à parcourir les salles du musée de Tolède du Greco. Elle nous conte son admiration inlassable pour ce peintre extraordinaire , avant-gardiste pour son époque, fervent défenseur de l'art, explorant et réfléchissant à de nouvelles manières d'aborder le monde. Un talent immense et original méprisé et dédaigné par ses contemporains. "La leçon de ténèbres" est un texte qui vous emplit dès les premiers mots, dès les premières pages d'une beauté et d'une sérénité singulières, intimes et chaleureuses. Eblouissant.


Et toujours les Forêts
20,00
par (Libraire)
27 février 2020

Survivance

De la littérature noire à la littérature blanche, Sandrine Collette élargit son lectorat et son talent pour s'engouffrer dans un roman dystopique et d'anticipation dans un hommage à peine déguisé à Cormac McCarthy. Les Forêts autrefois protectrices et nourricières ont brûlé, ravagées par la Chose. L'homme désormais survivant se retrouve comme enfermé dans un monde sans horizon, sans avenir, sans soleil, sans lumière, sans verdure, bref, enfermé dans le vide et le rien. Jusqu'où ira l'aveuglement des hommes face à un effondrement climatique inquiétant et une tragédie environnementale annoncée? Quelle est cette violence intrinsèque à l'homme? Sandrine Collette révèle une palette de noirceurs méthodiquement composée. L'espoir et la survivance sont-ils encore permis?


Paz

Gallimard

22,00
par (Libraire)
20 février 2020

Abel et Caïn

L'Amérique latine est devenue le territoire idéal du romancier, le terreau littéraire parfait. Après l'Argentine et le Chili, la Colombie est explorée dans toute son intimité, son histoire et sa violence. Un pays sublime gangréné par la corruption, les luttes claniques, familiales et fratricides, les cartels, les milices, les révolutionnaires accordés au marché exponentiel de la cocaïne. La cocaïne les tient tous et révèle les appétits féroces et carnassiers. La paix officiellement proclamée semble toujours plus éloignée et incertaine. Caryl Férey excelle à nous entraîner au cœur du chaos. Un prochain embarquement pour le Mexique?


Le Dernier des justes (collector 50 ans)
9,90
par (Libraire)
20 février 2020

Chef-d'oeuvre littéraire

Comme une parole soudainement libérée, véritable envolée romanesque épique et tragique," Le dernier des Justes" demeure un très grand roman traversant les années et les générations depuis soixante et un ans. Lauréat du Prix Goncourt en 1959, ce premier roman, inoubliable et prégnant pour tout lecteur sensible et avide de grandeur humaine relate l'épopée et la persécution des Juifs en Europe depuis le 12è siècle jusqu'en 1943 tout en esquissant la figure du Juste déclinée par génération dans son courage, sa force, sa foi, sa noblesse et son abnégation. Ce sont des pages magnifiques autour de la lecture et du pouvoir des mots laissant en émoi, un peu égaré l'enfant qui découvre sa soif inextinguible de lecture, tout un monde imaginaire s'offrant à lui, comme s'offre à vous cette nouvelle édition en Points Seuil du chef-d'œuvre d'André Schwarz-Bart.