Conseils de lecture

Né d'aucune femme

Manufacture de livres

20,90
par (Libraire)
18 janvier 2019

Puissance noire

Un roman aussi puissant que les précédents, aussi noir et aussi trouble, aussi troublant. Franck Bouysse puise au fond de l'âme humaine dans ce qu'il y a parfois de pire, de plus cruel. Il interroge aussi la lâcheté, celle qui naît face à la terreur, celle qui est terrassée par des secrets familiaux. Roman sur la filiation, sur les trahisons, emporté par une narration littéraire soutenue qui rappelle l'univers romanesque de Georges Bernanos. Un roman noir extraordinaire dans une ambiance de fin de siècle (19e) qui laisse le lecteur abasourdi.


West

Davies, Carys

Le Seuil

19,00
par (Libraire)
18 janvier 2019

Aventures

Ce récit d'aventures en apparence paisibles laisse entrevoir la candeur et l'orgueil d'un homme motivé par une curiosité irrésistible pour l'ouest américain et la découverte récente de gisements préhistoriques supposés extraordinaires. Entre cheminement et épopée, l'homme poursuit une quête inaccessible absorbé par un rêve démesuré et un égoïsme acharné.


Manifesto

Sabine Wespieser Éditeur

18,00
par (Libraire)
18 janvier 2019

Harmonie

Une approche littéraire douce, intime et délicate pour aborder la veille et l'attente, appréhender la perte, la douleur et le deuil. Lire "Manifesto" c'est accéder à l'intimité de l'auteure, accompagner et retrouver sa sensibilité, éprouver les alternances de patience et d'impatience. C'est aussi comprendre la fragilité humaine, de la naissance à la mort et le cheminement merveilleux d'un homme le temps d'une vie, le temps de créer, le temps de partager à travers les yeux de sa fille. Un récit d'ombre et de lumière parfaitement harmonieux illustré par un dialogue imaginaire et lumineux entre deux artistes extraordinaires.


Le rituel des dunes
20,00
par (Libraire)
18 janvier 2019

Facétie littéraire

Roman facétieux, récits épiques enchâssés dans une narration contée au cœur de la Chine contemporaine des années 80 en pleine mutation. C'est une explosion de la littérature comme un feu d'artifice où une multiplicité de petits feux narratifs s'allument et se répondent les uns aux autres, s'interpellent et animent la curiosité du lecteur. Ce conte gigantesque alimenté d'histoires emporte loin dans la fiction, dans les souvenirs et les rêves.


Le loup,  une histoire culturelle

une histoire culturelle

Le Seuil

par (Libraire)
19 novembre 2018

Loup, y es-tu ?

Michel Pastoureau et les éditions du Seuil inaugurent avec le loup une très prometteuse série d'ouvrages sur l'histoire culturelle du bestiaire central européen. Agréablement composé, cet alléchant premier opus déroule l'histoire de nos représentations d'une incontournable figure animale. Passionnant.

Le titre vibre sur une couverture sobre et élégante. L'ouvrage attire immédiatement l'œil. Cela est bien normal car entre l'homme et le loup, il sera question de regards. Celui que Michel Pastoureau propose au lecteur est riche et passionnant. Dans une prose limpide, l'historien déroule la longue frise culturelle qui s'est développée en Europe au cours des siècles autour de la figure du loup. Ces constructions des imaginaires se déploient dans divers formes de récits (fables, contes, romans, traditions et expressions orales, etc.) et par des représentations de toute nature (sculpture, tableaux, miniatures, dessins, etc.) : elles sont les fruits d'époques elles-mêmes soumises à de multiples enjeux historiques, religieux, économiques, écologiques et sociaux. Elles reflètent au final les relations symboliques, toujours riches de leurs contradictions et de leurs ambiguïtés, que nous entretenons avec l'animal et l'animalité.
Une segmentation en douze temps forts éclaire cette histoire des imaginaires du loup. Ce chapitrage rehaussé d'une profitable iconographie donne à comprendre les basculements successifs des différentes représentations qui se succèdent, l'une supplantant la précédente sans jamais la dissoudre complètement. De là surgit la compréhension des relations complexes, souvent tiraillées et contradictoires, que nous entretenons avec la figure du loup. Animal solaire dans les mythologies anciennes, la louve nourricière est la figure tutélaire de Rome sans pour autant y être systématiquement valorisée. Trouvant une place de choix dans le bestiaire du Diable chrétien, la figure du loup est souvent terrassée par les Saints avant d'être ridiculisée et moquée au Moyen Âge sous les traits d'Ysengrin dans le fondateur "Roman de Renart". N'a-t-on alors plus peur du loup à cette époque ou conjure-t-on encore la peur qu'il inspire par le rire ? Figure incontournable et protéiforme des fables et des contes, figure de terreur à l'époque de la bête du Gévaudan, l'image du loup sera retournée au XXe siècle par celle du retour de la louve nourricière dans certaines œuvres pour la jeunesse.
En creusant les imaginaires suscités par le loup, Michel Pastoureau révèle une histoire des hommes et des sociétés, en dévoile les complexités, donne les clés intelligibles des antagonismes contemporains, sortant par le haut de la culture les trop souvent stériles débats contemporains de la relation de l'homme au loup et du loup à l'homme. Faisant œuvre d'historien accessible à tous, il réjouit d'intelligence et de plaisir toutes celles et ceux qui ont une faim (de loup !) de savoirs et de connaissances, offrant par là même le plus beau des cadeaux.