Conseils de lecture

21,00
par (Libraire)
6 septembre 2021

« Une trace sur notre rétine émerveillée »

C'est l'un de mes grands coups de cœur de cette rentrée littéraire ! En prenant pour cadre l'audacieuse création du film « Orfeu negro » au destin hors-norme, réalisé à la fin des années cinquante au Brésil par un réalisateur français, Estelle-Sarah Bulle déploie un magnifique roman d'une grande intensité, avec des personnages palpitants et vibrants, un contexte riche et passionnant, une ambiance créative ardente au pays de la samba et de la bossa nova naissante, le tout porté par une narration captivante et des questions toujours brûlantes.


17,90
par (Libraire)
6 septembre 2021

Drôle d'Oiseau !

C'est une drôle et cocasse déambulation dans Paris et dans le quotidien, une mélancolie presque heureuse de l'existence faite de peu et de l'essentiel, une oisiveté revendiquée, assumée et vécue qui ouvre aux rencontres les plus inattendues et les plus impromptues au coin de la rue ou au pied de chez soi. C'est le portrait réussi d'un cinquantenaire qui n'attend plus rien, si ce n'est de voir le temps qui passe.


par (Libraire)
23 août 2021

Orgueil et fureur

Il faut se laisser porter par la prose de l'auteur, imposante et précise, précieuse dans sa justesse, dans le détail. Les paysages vous parviennent déjà au travers des premiers mots, loin derrière la ville quittée, la nature est à la portée de votre main, le chemin amorcé sera long et abrupt, vous le percevez déjà. La tension est palpable, imminente. A l'instar des animaux sauvages, les sens sont en alerte. La végétation est intense, potentiellement protectrice pour l'enfant qui découvre un univers tout nouveau aussi étranger qu'oppressant. Tragédie ample et singulière dans laquelle se déploient la colère assourdie devenue fureur du père dévoré par une rage et un orgueil démesurés, son extrême vanité dans une obscure tentative de reconstruction. C'est l'histoire de l'apprentissage de la violence entre un père et son fils. C'est sombrement somptueux, puissant. C'est le roman d'une destruction réfléchie, mesurée et orchestrée.


Sabine Wespieser Éditeur

23,00
par (Libraire)
23 août 2021

Obsessions et embrasements

Magnifique découverte littéraire, un texte puissant et prégnant qui vous aspire littéralement, entraînant le lecteur dans un tourbillon de feux et d'obsessions variées. Portraits de deux pères diamétralement opposés, partageant toutefois autant de désarroi, de peurs et de désespérance quant au quotidien brûlant et à l'avenir complètement incertain de leurs enfants. Auraient-ils engendré des monstres, des terreurs potentielles décidées à tout saccager?
C'est aussi un portrait contemporain de Belfast ironique, parfois acide et piquant, complexe. Une ville prête à s'embraser à la moindre étincelle, à la moindre colère, à la plus petite déception, laissant malgré tout deviner l'amour porté par l'auteure à cette cité longtemps ensanglantée.


17,50
par (Libraire)
23 août 2021

Ce roman social, à la narration concise et efficace constate l'air de rien les conséquences de la politique de l'enfant unique dans la Chine contemporaine, les effets pervers de la corruption et de l'enrichissement personnel généralisé et l'appât de l'argent démesuré. C'est tout le paradoxe vivant de la Chine, un pays qui se voudrait intègre, érigé en modèle social exemplaire en apparence mais qui recouvre de nombreuses facettes et des disparités flagrantes, économiques et sociales. Chacun tente de vivre comme il le peut, naviguant au jour le jour entre astuces et combines.
Avec nuances, fantaisie et justesse, l'auteure dévoile des personnages fragilisés, profondément humains: un enfant unique ultra-choyé, malicieux et capricieux, finalement très solitaire, une nourrice secrètement blessée, intensément aimante malgré les déceptions, déterminée à affronter les aléas.