Conseils de lecture

ANGLE MORT
19,90
par (Libraire)
12 mars 2013

Beau calibre !

« Je viens de Barcelone et j'ai déménagé autant de fois que le nombre de coups dans le chargeur d'un Beretta 92. Quinze. » Dès la première page d' "Angle mort", le ton est donné. Celui de Diego, profession braqueur, qui ne cesse de jouer avec la mort, ne rêve que de liberté et ne tremble que pour Adriana, sa jeune sœur trapéziste. Jusqu'au jour où un braquage tourne au massacre. Du quai des Orfèvres au canal Saint-Denis, du port de l'Arsenal aux replis secrets d'Aubervilliers, la traque policière est lancée. Mais Diego garde toujours un temps d'avance. Comment piéger celui que rien n'arrête ?

Avec ce roman haletant, Ingrid Astier nous fait entrer avec réalisme dans la vie et la tête d'un braqueur et avec précision au cœur de la mécanique policière. Autant d'angles morts mis en lumière par une intrigue bien calibrée !


Le peintre d'éventail, roman
17,00
par (Libraire)
29 décembre 2012

Sublime !

Rompant avec sa vie, les failles et les fantômes qui l'accompagnent, Matabei quitte son métier, ses proches, sa ville de Kobé pour se retirer à Atôra, au Nord du Japon.
Entre mer et montagne, il trouve refuge dans l'auberge tenue par Dame Hison. Au milieu de la nature, porté par le rythme des saisons et de ses promenades dans un jardin extraordinaire, il y fait la connaissance d'Osaki, prodigieux maître jardinier et peintre d'éventail qui transformera sa vie.

Comme le souffle du vent soulève les feuilles des arbres et nous donne à entendre leur bruissement, à voir leur éclat, à distinguer leurs nuances, l'écriture d'Hubert Haddad soulève les mots et la langue, en fait jaillir de page en page la beauté, les vibrations, le relief. Le plaisir de lecture est intense et immense. On se rêve à lire "Le peintre d'éventail" au pied d'un arbre, sous l'ombre d'un feuillage ou lové entre deux branches.

Roman de la sagesse, de l'apaisement, de l'humilité face à la Nature où peindre, jardiner, écrire ou lire, relèvent d’un même geste, "Le peintre d'éventail" emporte le lecteur qui, dans le sillage d'Osaki et de Matabei, en ressort transformé.


La vallée des masques
22,90
par (Libraire)
31 août 2012

Prodigieux !

Un lieu secret et protégé au pied de l''Himalaya abrite la Vallée des masques. Loin de la folie de l'outre-monde, ses adeptes cultivent le dogme d'Aum, fondateur de la société de la pureté. Leur existence est dévolue à cette utopie. Le doute y est interdit. Tout semble s'y dérouler en parfaite harmonie ; les identités exclusives y sont abolies. Jusqu'à quel point cela est-il-possible ? Qu'advient-il dans la croyance absolue ?
Figure majeure de la littérature indienne contemporaine, Tarun Tejpal délivre une fable magistrale autour des dérives religieuses, de l'aveuglement des hommes face à un gourou. Un roman prodigieux.


Home

Christian Bourgois

17,00
par (Libraire)
31 août 2012

Un roman singulier et magistral autour d'un homme dévasté et meurtri par la guerre de Corée. Seul et démuni, foudroyé par les terreur guerrières, il tente de retrouver sa sœur en Géorgie, mourante et déchirée. Toni Morison, prix Nobel de littérature, nous plonge dans l'Amérique des années 50, profondément rude et ségrégationniste. La lente et épineuse traversée d'un homme jusqu'à une possible rédemption.


Le dernier homme de la tour

Adiga, Aravind / Le Goyat, Annick

Buchet-Chastel

25,00
par (Libraire)
31 août 2012

Projetant de construire un immeuble de luxe, un illustre promoteur propose aux habitants d'une vieille tour de Bombay de les exproprier en échange d'une généreuse somme d'argent. Mais Masterji, professeur à la retraite, résiste aux sirènes illusoires de la richesse, s'attirant les foudres de ses voisins...
Dans une ville de Bombay splendide et démesurée, Aravind Adiga dresse un portrait haut en couleur d'une ville et de ses habitants, métamorphosés sous l'effet d'un modernité galopante et sans limite.
Avec ce roman audacieux et cynique, il nous offre, non sans humour, une métaphore acerbe et tragique sur les bassesses et la petitesse des hommes corrompus par l'avidité.