Conseils de lecture

18,00
par (Libraire)
16 août 2021

Incandescence

La lumière et l'incandescence sont au cœur de ce roman puissant, presque onirique et féérique. Cœurs brûlants et cœurs brûlés de l'enfance et de l'adolescence, l'ardeur de la vie pénètre durablement cette fratrie soudée et solidaire face à l'éloignement de la mère, mélancolique et bouleversante. C'est une entrée poétique au cœur du monde, une entrée fragile au cœur de la réalité, de la dureté de l'existence. La langue est somptueuse et sublime, enveloppant le lecteur d'une douce torpeur comme au réveil d'un songe troublant et troublé.


21,00
par (Libraire)
16 août 2021

Humilité et labeur

Roman d'une grande intensité littéraire autant par la narration engagée que par le sujet abordé, la condition des paysans, des éleveurs indépendants aujourd'hui. C'est un magnifique et tragique portrait d'un homme acculé et traqué, une proie durablement affaiblie par des aberrations administratives, un acharnement tenace et parfois meurtrier. La narration épouse admirablement son sujet et les personnages et rend un bel hommage au labeur sincère. C'est un chant amorcé, une ode à la terre.


18,50
par (Libraire)
16 août 2021

Altérité

Les magnifiques pierres des Cévennes, silencieuses et attentives sont la mémoire des enchantements et des désenchantements vécus par cette famille solaire et solidaire. Témoins figés, fouettées par les vents de cette terre rude, caressées par le soleil plus clément, elles vivent à l'unisson de cette famille secouée de soubresauts, expérimentant tour à tour le désarroi, l'incompréhension et la colère, mais aussi le bonheur de la différence, l'apprentissage de la force et de la ténacité, l'acceptation de l'autre et de son inadaptation. Les pierres nous convient à un cheminement romanesque lumineux et intense, sincère et sensible autour de cette famille confrontée au handicap. Elles disent l'acceptation, l'abnégation, l'exclusivité, la grande solitude, la détresse et la colère traversant tout un chacun. Ce roman est aussi essentiel que beau.


19,50
par (Libraire)
16 août 2021

Vivre libre ou mourir

Hymne à la liberté, hommage au courage absolu des combattantes kurdes, à leur héroïsme sans retenue pour abattre la terreur et mettre fin à l'insoutenable violence des sbires de Daech, ce roman construit comme une enquête suit les traces de deux femmes incandescentes, au milieu des paysages sublimes et dangereux qu'elles ont arpentés, auprès de celles et ceux qui ont connu leur vie combattante comme leur intrigante mort. C'est fort, terrible, beau, dur et intense, remarquablement construit et admirablement écrit. Patrice Franceschi trouve la bonne mesure, la bonne distance, la bonne cadence, le bon ton pour que chacun puisse entendre et s'interroger sur ce que « vivre libre ou mourir » signifie vraiment et s'en trouve transformé.


24,00
par (Libraire)
16 août 2021

Une odyssée familiale

Un passionnant et haletant roman-enquête sur la grand-mère de l'autrice, dont on découvre peu à peu la vie terrible et tragique, bouleversée par les violences de l'Histoire, depuis sa Russie natale dans les années 1920 à son arrivée en France dans les années 1930, à Paris et en Normandie, près d'Evreux, seule survivante d'une famille juive assassinée pendant la Seconde Guerre mondiale, devenue résistante à Paris et en Provence. Recherchant aujourd'hui ses traces, retrouvant les lieux, retissant les liens, Anne Berest nous entraine dans ce tourbillon familial et historique, donne chair et présence à ces disparus dont le destin nous touche et nous interpelle.