Conseils de lecture

Le rituel des dunes
20,00
par (Libraire)
18 janvier 2019

Facétie littéraire

Roman facétieux, récits épiques enchâssés dans une narration contée au cœur de la Chine contemporaine des années 80 en pleine mutation. C'est une explosion de la littérature comme un feu d'artifice où une multiplicité de petits feux narratifs s'allument et se répondent les uns aux autres, s'interpellent et animent la curiosité du lecteur. Ce conte gigantesque alimenté d'histoires emporte loin dans la fiction, dans les souvenirs et les rêves.


Le loup,  une histoire culturelle

une histoire culturelle

Le Seuil

19,90
par (Libraire)
19 novembre 2018

Loup, y es-tu ?

Michel Pastoureau et les éditions du Seuil inaugurent avec le loup une très prometteuse série d'ouvrages sur l'histoire culturelle du bestiaire central européen. Agréablement composé, cet alléchant premier opus déroule l'histoire de nos représentations d'une incontournable figure animale. Passionnant.

Le titre vibre sur une couverture sobre et élégante. L'ouvrage attire immédiatement l'œil. Cela est bien normal car entre l'homme et le loup, il sera question de regards. Celui que Michel Pastoureau propose au lecteur est riche et passionnant. Dans une prose limpide, l'historien déroule la longue frise culturelle qui s'est développée en Europe au cours des siècles autour de la figure du loup. Ces constructions des imaginaires se déploient dans divers formes de récits (fables, contes, romans, traditions et expressions orales, etc.) et par des représentations de toute nature (sculpture, tableaux, miniatures, dessins, etc.) : elles sont les fruits d'époques elles-mêmes soumises à de multiples enjeux historiques, religieux, économiques, écologiques et sociaux. Elles reflètent au final les relations symboliques, toujours riches de leurs contradictions et de leurs ambiguïtés, que nous entretenons avec l'animal et l'animalité.
Une segmentation en douze temps forts éclaire cette histoire des imaginaires du loup. Ce chapitrage rehaussé d'une profitable iconographie donne à comprendre les basculements successifs des différentes représentations qui se succèdent, l'une supplantant la précédente sans jamais la dissoudre complètement. De là surgit la compréhension des relations complexes, souvent tiraillées et contradictoires, que nous entretenons avec la figure du loup. Animal solaire dans les mythologies anciennes, la louve nourricière est la figure tutélaire de Rome sans pour autant y être systématiquement valorisée. Trouvant une place de choix dans le bestiaire du Diable chrétien, la figure du loup est souvent terrassée par les Saints avant d'être ridiculisée et moquée au Moyen Âge sous les traits d'Ysengrin dans le fondateur "Roman de Renart". N'a-t-on alors plus peur du loup à cette époque ou conjure-t-on encore la peur qu'il inspire par le rire ? Figure incontournable et protéiforme des fables et des contes, figure de terreur à l'époque de la bête du Gévaudan, l'image du loup sera retournée au XXe siècle par celle du retour de la louve nourricière dans certaines œuvres pour la jeunesse.
En creusant les imaginaires suscités par le loup, Michel Pastoureau révèle une histoire des hommes et des sociétés, en dévoile les complexités, donne les clés intelligibles des antagonismes contemporains, sortant par le haut de la culture les trop souvent stériles débats contemporains de la relation de l'homme au loup et du loup à l'homme. Faisant œuvre d'historien accessible à tous, il réjouit d'intelligence et de plaisir toutes celles et ceux qui ont une faim (de loup !) de savoirs et de connaissances, offrant par là même le plus beau des cadeaux.


MAGNUM CHINE

Collectif

Actes Sud

52,00
par (Libraire)
19 novembre 2018

Au cœur de la Chine

80 ans d'histoire retracée et de photographies choisies pour évoquer l'évolution de ce pays aussi grandiose que fascinant dans l'objectif des plus grands photo-reporters. Plus qu'un simple catalogue de photographies, il apporte un éclairage fourni, historique, social, ethnologique pour le plaisir des yeux et de la connaissance.

Conçu par trois spécialistes de la photographie et de l'histoire de la Chine contemporaine, cet ouvrage constitue une mine d'informations et un trésor photographique pour tout curieux amateur d'histoire chinoise et de photographies de la célèbre agence Magnum fondée en 1947. « Tout est dans le regard et l'art de saisir le juste moment, dans la tradition d'Henri Cartier-Bresson. Il n'est pas de meilleur moyen qu'un appareil photo pour montrer aux gens d'un bout du monde à quoi ressemblent ceux de l'autre bout » (Ian Berry, photographe de Magnum). Voici l'essence du livre dans la volonté de transmettre, d'apporter une connaissance autre et édifiante, d'aborder des sujets politiques (époque maoïste et 1989 avec Marc Riboud et Stuart Franklin), des sujets plus sociaux (exodes forcés vers les villes dans les années 2000 liés aux grandes mutations économiques et l'urbanisation intensive, l'accès à la richesse et au luxe avec Martin Parr), ou encore religieux et ethniques au fil des décennies. La lecture chronologique donne à voir les premiers clichés de Robert Capa en 1938 alors même que l'agence n'est pas encore créée. Son premier séjour de huit mois en Chine et les clichés saisis témoignent de l'époque guerrière et chaotique entre les nationalistes et les communistes, en pleine guerre contre le Japon. Ses photographies portent l'empreinte de son engagement infaillible contre le fascisme, à l'instar de son travail accompli en Espagne. L'accession au pouvoir de Mao Zedong de 1949 à 1976, la multiplicité des réformes et des incessantes révolutions entreprises font l'objet de nouveaux reportages photographiques, de scènes quotidiennes captées sur le vif ou de scènes et de mises en scène plus cadrées sur les membres influents au pouvoir proches de Mao. Pour le photographe suisse René Burri, la Chine des années 50 et 60 sera le révélateur de son talent de photographe et de documentariste, l'accomplissement d'un amour non étriqué face à l'immensité du pays. De 1977 à 1992, les photojournalistes saisissent avec grâce ces instants de grandes transformations politique et économique et l'avancée subite du capitalisme au cœur de la société chinoise comme si soudainement une digue avait cédé. Mais le pouvoir central reste fort, habilement protégé par Deng Xiaoping. La nouvelle ère 1993 - 2017 démontre avec l'arrivée au pouvoir de Xi Jinping (2012) que l'adage de gouvernance n'a pas bougé en 80 ans, il faut préserver le pouvoir sans partage. Au fil des années, certains photographes continuant de parcourir la Chine et de la comprendre ont vu l'évolution marquante de ce grand pays pris de convulsions régulières. Fruit de leurs travaux respectifs, cet ouvrage est indispensable.


La chance de leur vie
19,00
par (Libraire)
7 septembre 2018

Expatriation

Ce roman généreux offre une multiplicité de lectures riche d'interrogations successives. A s'y méprendre, ce pourrait être un roman américain dans la lignée des grands auteurs reconnus et aimés sauf qu'Agnès Desarthe ajoute et parsème le récit d'une finesse d'analyse et d'une justesse romanesque qui font vibrer le lecteur d'empathie et de réflexions diverses sur l'état de la France aujourd'hui. Roman familial, conjugal, social, initiatique, les clés d'entrée sont multiples et s'ouvrent au lecteur pour y découvrir l'intimité d'une famille française expatriée aux USA, parcourue soudainement d'élans de liberté et d'angoisses lancinantes proprement humaines et existentielles quant à leur avenir et leur désir de réussite.


La Massaia, Naissance et mort de la fée du foyer

Naissance et mort de la fée du foyer

La Martinière

20,90
par (Libraire)
3 septembre 2018

Anti-conformisme

Récit fabuleux, conte fantastique abstrait sur la réalité de l'existence, la signification de la naissance et de l'être dans une société rigide et convenue. Voyage initiatique et philosophique d'une enfant puis jeune femme précocement lucide et intelligente, anti-conformiste qui choisit malgré elle de se plier aux conventions sociales et familiales. La malle est son refuge, l'antre de ses réflexions et de ses interrogations quant à la mort et à la vie. L'accès au monde extérieur, à la vie bourgeoise, sociale et domestique sera son enfer, son devoir obstiné, son abnégation infinie. Étonnant ! Une curiosité littéraire littérale !