Auður Ava Ólafsdóttir, l'enchanteresse

Explorant avec grâce les troublantes drôleries de l’inconstance humaine, Auður Ava Ólafsdóttir poursuit, depuis "Rosa candida", une œuvre d’une grande finesse, qui lui a valu notamment le Nordic Council Literature Prize, la plus haute distinction décernée à un écrivain des cinq pays nordiques, surnommé le "petit Nobel". Elle est aussi la lauréate de l’Íslensku bókmenntaverðlaunin, le plus prestigieux prix littéraire islandais, pour "Ör", et du Prix Médicis étranger pour "Miss Islande".

Rencontre avec Auður Ava Ólafsdóttir le mercredi 22 juin à 18h pour la parution de "La vérité sur la lumière".

9,95

En route pour une ancienne roseraie du continent, avec dans ses bagages deux ou trois boutures de Rosa candida, Arnljótur part sans le savoir à la rencontre d’Anna et de sa petite fille, là-bas, dans un autre éden, oublié du monde et gardé par un moine cinéphile.

«Un humour baroque et léger irradie tout au long de cette histoire où rien décidément ne se passe comme il faut, ni comme on s’y attend.»
Anne Crignon,Le Nouvel Observateur

«Tant de délicatesse à chaque page confine au miracle de cette Rosa Candida, qu’on effeuille en croyant rêver, mais non. Ce livre existe, Auður Ava Ólafsdóttir l’a écrit et il faut le lire.»
Valérie Marin La Meslée, Le Point.
Roman traduit de l’islandais par Catherine Eyjólfsson


7,50

María sera la dernière femme de la vie de Flóki. Le soir du nouvel an, après onze ans de mariage, ce spécialiste de la théorie du chaos la quitte pour un homme. Sans son mari, María ne sait plus trop comment affronter le quotidien. Heureusement, dans la nuit de l'hiver polaire, Perla, charitable voisine, co-auteur de romans policiers, surgit à tout moment pour secourir la belle délaissée...
Née en 1958 à Reykjavík, Audur Ava Ólafsdóttir est professeur d'histoire de l'art et directrice du musée de l'Université d'Islande. Ses romans Rosa candida et L'Embellie sont disponibles en Points.
" Un roman qui mêle profondeur et fantaisie, hiver polaire et mets roboratifs, dans une ronde de personnages aussi décalés qu'attachants. "
L'Express
Traduit de l'islandais par Catherine Eyjólfsson