Hubert Haddad, un demi-siècle d'écriture, une œuvre immense

Hubert Haddad, un demi-siècle d'écriture, une œuvre immense

Entré en littérature par la poésie dès l'âge de vingt ans, consacrant sa vie entière à la littérature, pionnier des ateliers d'écriture, Hubert Haddad est l'auteur d'une œuvre immense composée d'une trentaine de romans, d'une vingtaine de recueils de nouvelles et de poèmes et d'une quinzaine d'essais.
Puisant au plus profond d'un imaginaire sans limite, il sublime la langue française, entraînant tout lecteur dans des territoires insoupçonnés et inattendus.
Découvrez une sélection de ses oeuvres récentes publiées par les éditions Zulma

La Condition magique
9,95

Un richissime industriel suédois, mégalomane et collectionneur d'automates, organise une extravagante expédition vers les sommets himalayens dans l'unique espoir de redonner vie à une épouse disparue sous les glaces vingt ans auparavant. Mais ce qui se joue - ou se déjoue - sur le toit du monde, c'est avant tout une quête d'absolu : pour leur fille Marghrète, proie trop facile d'une secte ordinaire ; Hiel, en deuil halluciné d'un frère alpiniste ; ou encore Desargues, spécialiste de Descartes et universitaire désabusé.

Foisonnant et vertigineux, la Condition magique est un roman philosophe où la raison triomphante nous emmène au bord du gouffre.


Corps désirable
6,80

Devant l’île de Paros, sur la Méditerranée, Cédric Erg vient de demander en mariage la belle Lorna. Tout juste a-t-elle le temps de refuser que, un malheur n’arrivant jamais seul, une pièce métallique du bateau tombe du mât et vient transpercer le corps de Cédric. Il se réveille
à l’hôpital, entièrement paralysé, dans un désespoir insondable. Quand un célèbre neurochirurgien se propose de greffer la tête de Cédric au corps d’un donneur, une machine infernale se met en branle. Roman au suspense continu, Corps désirable interroge brillamment nos sensations intimes les plus subtiles : questions lancinantes de l’amour, de l’incarnation du désir et des illusions de l’identité.
Roman au suspense continu, Corps désirable interroge brillamment nos sensations intimes les plus subtiles : questions lancinantes de l’amour, de l’incarnation du désir et des illusions de l’identité.


Mā
8,95

« La marche à pied mène au paradis. » Ainsi s’ouvre Mā, roman japonais, à la croisée de deux destins et autour d’une même quête, la voie du détachement.
Shōichi porte en lui le souvenir de Saori, la seule femme qu’il ait aimée, une universitaire qui a consacré sa vie à Santōka, le dernier grand haïkiste. Leur aventure aussi incandescente que brève initie le départ de Shōichi sur les pas de Santōka, de l’immense Bashō et de son maître Saigyō. Marcher, pour cette procession héroïque d’ascètes aventureux, c’est échapper au ressassement, aux amours perdues, c’est vivre pleinement l’instant ! « Le saké pour le corps, le haïku pour le coeur. »
Dans la lignée de l’inoubliable Peintre d’éventail, Hubert Haddad nous emmène sur les sentiers du Bout-du-Monde. Son écriture est comme la palpitation miraculeuse de la vie, au milieu des montagnes et des forêts, à travers le chant des saisons, comme un chemin sur le chemin. * Mā, dont le kanji représente un soleil dans une porte, c’est l’« or du vide » : cette transition vibrante qui rend le langage et la musique possibles, en somme l’univers entier dans sa multiple et illusoire splendeur.