Chokolov city / roman
  •  
EAN13
9791026707196
ISBN
979-1-02-670719-6
Éditeur
Champ Vallon
Date de publication
Collection
DETOURS
Nombre de pages
386
Dimensions
22 x 14 x 2 cm
Poids
518 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Chokolov city / roman

De

Champ Vallon

Detours

Offres

Autre version disponible

Qui se souvient des Bulgares de New York ? Leur présence en Amérique fut restreinte, mesurée, typique du génie de ce peuple confidentiel. Ainsi il ne se trouva personne pour pleurer l’amour malheureux qui unit l’actrice Elaine Chokolov au pâle Bogdan Oblanov, personne non plus pour étudier l’étonnante genèse du talent littéraire de Dean Grosslick. On ne sait toujours rien des conspirations de la camériste Feya Grubev, pas plus qu’on ne fit l’effort de comprendre et de louer le sens du devoir inégalé de Granville Kling. Nul ne tenta d’élucider le mal mystérieux qui égara la raison de Cornell Morris, et le monde entier s’appliqua à ignorer le destin fantomatique et pourtant fondamental de Jon Khalov, l’homme au beau visage.

Tant de fortunes diverses, eussent-elles été moins bulgares, auraient fourni la matière de savoureuses comédies et de drames pitoyables, universellement acclamés… Ou peut-être fallait-il justement être bulgare et rien que bulgare pour vivre ces aventures-là, et sans doute devra-t-on l’être encore davantage pour les lire.

Chokolov City est un roman composé de six chapitres qui retracent le destin d’une communauté imaginaire de Bulgares à New York, des années 1900 aux années 1960. Ces Bulgares doivent très peu aux Bulgares réels, pas plus que le cadre ne prétend restituer le véritable New York. Parce que Chokolov City se réclame d’une autre authenticité, celle du fantasme désuet de la grande ville américaine moderne, tel que la comédie classique hollywoodienne l’a façonné. Dans ce New York de studio, produit par la MGM, dirigé par George Cukor, vit et meurt un peuple poli, élégant et raffiné, sans doute trop parfait pour jamais exister.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

9 décembre 2018

Little Bulgaria

Voici un premier roman réjouissant dans lequel Jonathan Baranger invente tout un monde, celui de la diaspora bulgare new yorkaise au début du 20e siècle. Boutiquiers, libraire, bottier, vendeur de boutons de manchette, assureurs et banquiers gravitent autour d’une riche ...

Lire la suite