Fantasmes de demoiselles, femmes faites ou défaites cherchant l'âmes soeur
EAN13
9782246707813
ISBN
978-2-246-70781-3
Éditeur
Grasset
Date de publication
Collection
Littérature française
Nombre de pages
112
Dimensions
21 x 12 cm
Poids
125 g
Langue
français
Code dewey
841.914
Fiches UNIMARC
S'identifier

Fantasmes de demoiselles, femmes faites ou défaites cherchant l'âmes soeur

De

Grasset

Littérature française

Offres

Autre version disponible

René de Obaldia, poète, romancier, dramaturge, citoyen d'honneur de Waterloo, a été René de Obaldia poursuit son oeuvre merveilleuse, où l'innocence côtoie les amours, dans des formes autant littéraires que modernes. Trente ans après les Innocentines, il nous donne une manière de suite à ces poèmes légendaires qu'apprennent les enfants à l'école. Fantasmes de demoiselles est une série de variations obaldiennes sur les petites annonces amoureuses.



CHERCHE....

Beau jeune homme
Un malabar
Beau jeune homme ayant bon caractère
Un homme qui articule
Un jeune et beau curé
Un homme qui cogne
Beau jeune homme archaïque
Un homme vraiment laid
Un homme avec caniche
Un jeune homme décati
Un garde-chasse
Beau mec très peu porté sur les salamalecs
Un amant-éléphant
Beau jeune homme délicat
Beau chevalier
Bel hidalgo
Beau jeune homme fiévreux
Un mutant sexy
L'oiseau rare
Un gourou
Un agent double
Un homme déjà marié
Un homme tronc
Beau jeune homme au coeur pur
Une femme exquise
Un mec dans l'cinéma
Un huissier de justice
Un beau cuisinier
Beau jeune homme ayant de belles manières
Un homme vrai
Un aimable damoiseau
Un hurluberlu
Un Breton
Un célibataire endurci
Un homme in, crac, cult
Un bel officier
Un gentleman anglais
Un savant
Un homme de la brousse
Un homme genre gallo-romain
Un éphèbe
Un rigolo
Un honnête homme
Beau jeune homme écolo
Un homme bien en chair
Un homme considérable
Un poète
Un beau mâle pas catholique
Un psy
Un homme de paille
Un homme qui n'existe pas
Un académicien encore vert
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur René de Obaldia