La Grande Ourse *.

Le Castor Astral

12,00
par (Libraire)
18 novembre 2021

A déguster

Une poésie merveilleuse, légère, pétillante, douce-amère... Comme un bonbon acidulé !

A déguster sans fin !

Sylvie

Roman

Actes Sud

23,50
par (Libraire)
13 novembre 2021

Plus noir que jamais

Après avoir frôlé la mort, l'inspecteur Jonna Linna se demande s'il n'est pas temps pour lui de quitter la police.
Malheureusement pour lui, on découvre le corps d'une jeune fille pendu dans un jardin d'enfants. Il ne peut se résoudre à laisser cette affaire. D'autant plus qu'elle le touche personnellement.
Depuis des années, des jeunes filles du coin disparaissent sans laisser de traces. Les années passent et personne ne semble s'en soucier. Avec son ami psychiatre Eric Maria Bark il essaiera de faire parler le seul témoin de la scène de crime.

Un roman policier glaçant !

Mila

Prix Femina 2021, Prix Goncourt des lycéens 2021, Prix Landerneau 2021

Stock

18,50
par (Libraire)
2 novembre 2021

Prix Femina 2021

Les pierres de la cour nous racontent l'histoire d'une famille bouleversée par l'arrivée d'un 3ème enfant handicapé.
La sœur et le frère réagissent chacun à leur façon : colère et rejet pour l'une, amour fusionnel pour l'autre.
Après la disparition de cet enfant, l'impact de sa présence restera même sur celui qui naîtra ensuite et qui aura tacitement l'injonction de réparation.

Marie

Roman

Éditions Jacqueline Chambon

22,80
par (Libraire)
27 octobre 2021

Un roman historique particulièrement émouvant

Dans ce roman historique et familial passionnant, l'auteur allemand Eugen Ruge s'attache à l'histoire de sa grand-mère paternelle, Charlotte et celle de son mari, Wilhem. Après avoir fui l'Allemagne nazie, ils travaillaient pour le service d'espionnage du Komintern en URSS. Mais les années 30 sont aussi celle de la terreur et des purges staliniennes. Le couple est licencié et assigné à résidence dans le prestigieux hôtel Le Metropol à Moscou entre août 1936 et février 1938. 477 jours de doute pour ces communistes convaincus, 477 jours d'angoisse lorsqu'ils voient autour d'eux, petit à petit, leurs amis et leurs collègues disparaitre. Le Metropol était devenu l’antichambre de la mort ou du goulag. C'est un beau roman, documenté, qui nous permet de ressentir les convictions ébranlées des militants, de ressentir la peur qui s'incruste.

Eugen Ruge livre un témoignage étayé et particulièrement émouvant sur la folie de cette époque.

Vanessa

par (Libraire)
16 octobre 2021

Les fantômes du passé

Si les faits se sont passés il y a vingt ans, M.A. Hernandez n'a pas fini de porter le poids de sa culpabilité.
Il y a vingt, la veille de Noël, son meilleur ami a tué sa propre soeur et s'est jeté dans un ravin.
Comment ce jeune homme si réservé et délicat a t-il pu commettre un tel acte ? Pourquoi n'a t-il rien vu venir ? Etaient-ils si bons amis ?
A la manière de son compatriote Javier Cercas, M.A Hernàndez tente de comprendre ce drame en interrogeant les protagonistes de l'époque .
Si la littérature permet d'accéder à la vérité, encore faut-il avoir le courage d'affronter les fantômes du passé.
Un récit fort et troublant !

Mila