Dernier commentaire

Les Enfiévrés

Mercure de France

23,80
par (Libraire)
15 octobre 2020

Pandémie

Candace travaille par nécessité plutôt que par passion parce qu’il faut gagner sa vie. Sa méticulosité lui fait décrocher un poste de coordinatrice dans des projets d’édition de la Bible.
A Manhattan, elle se débat dans les tracas quotidiens d’une ville tentaculaire. Jeune femme d’origine chinoise, elle révèle l’histoire de ses parents et leur intégration à la société américaine.
Son ami Jonathan, s’essaye à une vie alternative en acceptant la précarité.
Mais une épidémie se répand sur la ville, la fièvre de Shen, qui après le passage de la tempête Mathilde s’amplifie et vide New York. Les enfiévrés sont condamnés à répéter les mêmes gestes et meurent épuisés sans aucune guérison possible. Candace fera partie d’un groupe de survivants isolés dans un paysage post-apocalyptique et dirigé par une sorte de gourou.
L’habileté de l’auteure ne nous fait pas vraiment regretter la vie d’avant tant elle semblait dénuée de sens et dévolue à la consommation, aux fêtes imbibées. Et la description du monde du travail ne fait pas rêver ! Un double récit sur la vie contemporaine dans une grande ville et une peste noire moderne.