Nathalie M.

Dernier commentaire

Nirliit
par (Libraire)
4 avril 2020

Un ailleurs

La narratrice se rend tous les étés à Salluit dans le grand Nord pour s'occuper des enfants inuits laissés à leurs seule vigilance et lois.
Quand elle revient cet été-là, elle ne sait pas ce qui l'attend.
Elle découvre que son amie Eva a disparu dans un fjord.
Tout le long de l'ouvrage, elle lui parle à cette amie disparue.
Elle imagine ce qui a pu lui arriver et elle fait le constat de ce qu'elle laisse en l'état, de ne plus être là.
Elle lui dit combien, elle, la blanche, elle aime la terre inuite, son peuple, ses enfants surtout.
Elle dit la douleur de voir ce peuple dériver.
C'est un ouvrage plein d''estime et de reconnaissance des autres; autres et riches encore de ce qu'ils perdent peu à peu de leur culture.
C'est un ouvrage de mélancolie programmée, de sens perdu face aux conditions de vie qui s'imposent aux inuits, comme ailleurs.
C'est beau et triste à la fois.
Tout de délicatesse, ça dit l'amour, pour ce peuple dont on sent la profonde détresse dans tout ce qui se vit au quotidien.