Dernier commentaire

En découdre
par (Libraire)
22 décembre 2019

Monologue précis et intense, une déclaration quotidienne silencieuse formulée à l'intention d'un gardien de musée, une volonté subtile d'en découdre une bonne fois pour toutes, de régler ses comptes avec l'autre, avec soi, avec la société toute entière, de briser toute forme de snobisme et d'hypocrisie. Elégance et subtilité du titre aux multiples sens, une façon de défaire, d'enlever avec méthodes les fils relevés ensemble, une autre façon d'amorcer une conversation, une tentative de blesser, de susciter une réaction, de comprendre comment on en est arrivé là. On pense aussi à Nathalie Sarraute et à Annie Ernaux bien-sûr comme à une perle littéraire.