Betty D.

Agnès Desarthe

Points

7,80
par (Libraire)
16 septembre 2022

Cheminements

C'est une invitation à cheminer, à explorer avec malice, délicatesse et profondeur le parcours d'une vie, le temps d'un roman, d'une rencontre. Une belle réflexion littéraire sur ce qui nous fonde, nous forme, nous forge au fil des années, au fil des rencontres, au sein d'une famille, d'une formation musicale etc. C'est parfois bouleversant, parfois joyeux, parfois tragique. L'éternel fiancé chemine dans nos pensées, il demeure la compagnie essentielle de toute une existence quels que soient les choix, les décisions, les illusions et les regrets.

par (Libraire)
16 septembre 2022

Confessions

Ce devait être un petit livre souriant et subtil sur le yoga selon les propres mots de l'auteur et c'est un grand et gros livre d'amusements et de dépression sur fond méditatif. Trente années de pratiques méditatives et une vie entière de bipolarité révélée sont ici relatées intimement avec beaucoup d'ironie et d'autodérision. Récit de fiction et de non-fiction dans lequel Emmanuel Carrère se met à nu, révélant un mal-être profond, la difficulté à vivre pleinement et à aimer sereinement. C'est ironique et drôle, c'est aussi douloureux et triste, une alternance d'élévations et de chutes soudaines. Il promène son lecteur au gré de ses humeurs et de son talent narratif. C'est singulier, c'est beau, c'est touchant et émouvant.

par (Libraire)
6 septembre 2022

Aborder un nouveau roman de Yves Ravey est toujours un plaisir immense, celui de pénétrer dans un territoire connu ou reconnu, accepter les variations et les nouvelles teintes ordonnées par l'auteur, être surpris par les nuances narratives, se laisser prendre et consentir à être piégé, acculé, au même titre que ses personnages. "Taormine" n'échappe pas à la règle, roman verveux de la première à la dernière ligne. Bon voyage en Sicile...

par (Libraire)
6 septembre 2022

C'est un roman touchant et remuant. Il y a une belle sincérité dans les personnages; aucun ne triche et tous tentent d'aller de l'avant, sans faire de bruit. Le lecteur est interrogé face à la situation et la détresse de ces enfants mineurs-migrants. On ne s'en inquiète pas finalement, on laisse faire, sans rien voir, perdus que nous sommes dans notre propre quotidien, englués dans une routine et des soucis encombrants. On oublie facilement que certains luttent et se battent pour leur survie tous les jours, afin de rester debout et dignes. Avec "Les exilés", la littérature nous secoue et nous réveille une nouvelle fois, c'est bien, c'est essentiel.

par (Libraire)
1 septembre 2022

Asservissements modernes

Ce roman social et familial révèle de façon percutante le fonctionnement interne du fastfood le plus connu au monde, lieu de rêves, attractif pour certains, détesté par d'autres, perçu et éprouvé comme une machine à broyer, parfaitement huilée, sans humanité, excessivement hiérarchisée. Loin d'engager un portrait à charge, la narratrice met en parallèle sa propre situation professionnelle précaire, toute jeune embauchée sur le marché du travail et celle de son père, ouvrier épuisé par des années de labeur et d'endurance physique sans avoir même atteint l'âge de la retraite. C'est un monde de tensions, de convoitises et de concurrence permanentes qu'elle met en exergue, un monde rigide où tout est contrôlé et rien n'est explicité simplement. En apparence la façade est proprette, le tutoiement est de rigueur, la rudesse est excessive, silencieuse. Ce texte a une force littéraire incroyable et dévoile un talent narratif exceptionnel.