Betty D.

La tristesse des anges
par (Libraire)
20 avril 2013

une langue poétique très inspirée

Jeune garçon, le Gamin accompagne Jens le Postier dans sa tournée. Mais nous sommes en Islande, au 19e siècle et, dans le froid et la neige, le chemin de Jens est le plus difficile de tout le pays. D'une porte à l'autre, c'est pourtant la vie qui bruisse, âpre et rude. Restent la chaleur des corps et des cœurs et le rêve pour s'échapper. Après le très remarqué "Entre ciel et terre" paru en 2009, Stefánsson confirme son grand talent d'écrivain, dans une langue poétique très inspirée.

Limonov
par (Libraire)
20 avril 2013

Une vie aventurière

Dans ce roman ample et brave, Emmanuel Carrère s'empare de la figure hautement romanesque d'Edouard Limonov, personnage révolutionnaire, sulfureux et ambigu, à la vie aussi mouvementée que l'époque et le monde qu'il traverse : de l'Ukraine aux Etats-Unis, de la France aux Balkans, on le découvre voyou, poète maudit, valet de chambre, auteur adulé, soldat perdu devenu aujourd'hui le leader charismatique du parti national-bolchevik russe. Une vie aventurière à laquelle Emmenuel Carrère se confronte et nous confronte, comme pour mieux saisir les soubresauts de l'histoire.

Du domaine des Murmures
par (Libraire)
20 avril 2013

Superbe et magistral

En 1187, refusant obstinément un mariage forcé, Esclarmonde se reclut dans une cellule du château de son père. Consacrant sa vie à la prière, elle devient l'idole des pélerins et villageois qui viennent lui confier leurs tourments et leurs péchés. Mais l'inattendu survient et peu à peu, Esclarmonde se dédouble.
Un roman superbe et magistral, à lire comme une fable du Moyen-âge, splendide et fougueuse. On aimerait déjà le relire pour s'en délecter de nouveau ! Auteure du déjà très remarqué "Le Coeur" cousu, Carole Martinez confirme son grand talent romanesque.

Un notaire peu ordinaire
par (Libraire)
23 mars 2013

Un roman peu ordinaire

Chaque nouveau roman d'Yves Ravey est un ravissement de lecture. Une intrusion au coeur de l'ordinaire, en douceur et anodine. Entre jeux de pouvoir et de chantage, le drame survient. Probablement.

Géronimo a mal au dos
par (Libraire)
23 mars 2013

Au nom du père

Portraits et souvenirs de Simon, le narrateur, autour de son père rude et autoritaire. Ironie tendre et douleureuse sur l'être cher méconnu et insaisissable