Betty D.

La grâce du cyprès blanc, roman
par (Libraire)
1 décembre 2013

"La grâce du cyprès blanc" respire la beauté des mots accordés à la lyre d'Hérope, poète, musicien et voyageur de retour en Thrace, sa région natale. Hérope est en quête de la beauté parfaite, de celle qui fait les esprits rayonner, les tensions s'adoucir. A l'image d'Orphée, il perd son Eurydice, fuit le courroux des villageois et trouve protection et refuge dans les bras nourriciers d'un cyprès blanc.
Une tragédie délicate et troublance qui laisse le lecteur contemplatif, médusé de tant de maîtrise.

Rêves oubliés, roman

roman

Sabine Wespieser Éditeur

17,25
par (Libraire)
27 octobre 2013

Le second roman de Léonor de Récondo enchante le lecteur de sa beauté simple. L'exil contraint de la famille d'Aïta, fuyant l'Espagne face à l'ascension du franquisme, est vécu et raconté avec amour et accomplissement. Il y a de l'émerveillement dans cette fuite forcée, un renouveau inattendu face à l'adversité. A l'image de son archet glissant sur les cordes du violon, Léonor de Récondo fait surgir des mots une puissance évocatrice inoubliable. Les mots s'envolent et laissent le lecteur charmé, rêveur malgré la rudesse de l'exil et du quotidien abrupt de la guerre.

Rêves oubliés, roman
par (Libraire)
27 octobre 2013

Le second roman de Léonor de Récondo enchante le lecteur de sa beauté simple. L'exil contraint de la famille d'Aïta, fuyant l'Espagne face à l'ascension du franquisme, est vécu et raconté avec amour et accomplissement. Il y a de l'émerveillement dans cette fuite forcée, un renouveau inattendu face à l'adversité. A l'image de son archet glissant sur les cordes du violon, Léonor de Récondo fait surgir des mots une puissance évocatrice inoubliable. Les mots s'envolent et laissent le lecteur charmé, rêveur malgré la rudesse de l'exil et du quotidien abrupt de la guerre.

Ils ont tous raison, roman

roman

Le Livre de Poche

7,60
par (Libraire)
9 septembre 2013

Acerbe

Après 20 ans d'exil volontaire en Amazonie, Tony Pagoda, chanteur de charme italien ayant connu la gloire, revient dans son pays natal qu'il ne reconnaît plus. Sollicité par un riche industriel pour se produire de nouveau sur scène, il découvre une Italie vulgaire et stupide. Foisonnant, survolté, paradoxalement tendre et acerbe, Ils ont tous raison dévoile un monde en déroute, aspiré et inspiré par l'argent, un monde en ébullition qui ne connaît plus de limites.

Accabadora
par (Libraire)
9 septembre 2013

Fascinant

Limpide et fascinant, ce beau roman nous emmène au cœur de la Sardaigne, imprégnée de rites séculaires, étranges et séduisants. L'accabadora est celle qui soulage, réconforte, apaise, tend les bras aux mourants avant de recueillir leur dernier souffle. "Dernière mère" pleine d'attention, elle les accueille en son sein pour une nouvelle vie, vers un autre monde. Aussi, le jour où Maria découvre que sa mère adoptive est l'accabadora du village, sa vie en est bouleversée.