La buissonnière est fermée du 25 juillet au 16 août. Les commandes Internet et courriel ne seront traitées qu'à partir du 17 août.

Corps variables

Marcel Theroux

Plon

  • 22 mai 2015

    Le narrateur, Nicolas Slopen, est un universitaire spécialiste des écrits de Samuel Johnson, marié à Léonora et père de deux enfants. Il est présentement interné, puisque Nicolas Slopen est en réalité mort l'année d'avant, dans un accident de la route.
    Après une préface intrigante, nous faisons donc la connaissance de Nicolas Slopen, ou en tout cas de l'individu qui revendique son identité. Voilà un roman qui nous entraîne dans une histoire vertigineuse, hallucinante, qui tend vers le fantastique et la science-fiction. Il m'a fait passer par différents états, oscillant entre je déteste ou j'aime selon ma progression. Tout a commencé quand Nicolas Slopen a été contacté par Hunter, riche collectionneur, qui lui demande d'authentifier des lettres de Samuel Johnson.
    Le thème central du roman a trait à la manipulation de l'être humain ; il est question d'une mystérieuse Procédure qui se dévoile peu à peu. J'ai dévoré les cent dernières pages avec un intérêt grandissant.
    Le narrateur est-il fou ? fabulateur ? Qui sont ces mystérieux interlocuteurs qui l'utilisent ? Sa curiosité intellectuelle, son orgueil, mais aussi la débâcle de son couple, vont l'emmener jusqu'en Russie, en compagnie de la troublante Vera. Il est préférable de ne rien dire de plus, puisque le grand intérêt du livre est de nous laisser dans la confusion un certain temps, avant de découvrir pas à pas ce qui est réellement arrivé à Nick. La construction du roman est brillantissime, tournant autour du vieux rêve de découvrir une façon de se survivre, posant de multiples questions sur les connections corps-esprit. J'ai réévalué plusieurs fois ce que je pouvais penser de Nicolas Slopen, qui devient de plus en plus attachant.
    A roman à découvrir pour son originalité et son inventivité.



  • par (Libraire)
    14 février 2015

    Vous allez découvrir!

    Difficile d'être pris au sérieux lorsqu'on prétend être un homme qui a été déclaré mort quelques mois plus tôt. Pourtant Nicholas Slopen, malgré son internement dans un hôpital psychiatrique, n'est pas fou et il est bien celui qu'il prétend... Tout du moins dans un certain sens. Et il va faire tout son possible pour se faire entendre, et faire arrêter les expériences immorales auxquelles se livrent les personnes à la tête d'un projet permettant de transférer la conscience et la personnalité d'un homme dans le corps d'un autre grâce à ses souvenirs.
    Entraînés par l'auteur dans un monde scientifique où progrès et éthique se mêlent, nous suivons une victime de l'ambition des hommes. Allant de découverte en découverte, sans cesse surpris par les retournements de situation de cette histoire de « fous ».