Rencontres

À venir

Tous les événements

Mercredi 20 mars à 17h
Le , Librairie la buissonnière

Avec ses romans noirs comme la terre, Franck Bouysse est devenu l'un des auteurs les plus remarquables de la littérature policière contemporaine. Creusant le genre comme on creuse un sillon, il fait germer de puissantes intrigues desquelles surgissent les sentiments humains les plus enfouis dans de profondes ambiances.
Après "Grossir le ciel", "Vagabond", "Plateau" et "Glaise", vient de paraître "Né d'aucune femme" aux éditions La manufacture de livres, un roman trouble et puissant, superbe et troublant, du grand art, du grand noir !

C'est donc à une forte et formidable rencontre que nous vous convions ce mercredi 20 mars à 17h avec Franck Bouysse, également préfacier de "Tout Maigret" de Georges Simenon qui vient de paraître aux éditions Omnibus. Nous serons donc en bien bonne compagnie !
Franck Bouysse signe également en ce fructueux (et frissonnant!) printemps "Oxymort" (éd. Moissons noires, 2019).

L'auteur
Né en 1965 à Brive-la-Gaillarde, Franck Bouysse partage son enfance entre un appartement du lycée agricole où son père enseigne et la ferme familiale tenue par ses grands-parents. Il y passe ses soirées et ses week-ends, se passionne pour le travail de la terre, l’élevage des bêtes, apprend à pêcher, à braconner...
Marqué par les romans d'aventures de son enfance et la découverte d'auteur comme Faulkner, il s'engage dans l'écriture en parallèle des enseignements de biologie et d'horticulture qu'il dispense. Il partage aujourd'hui son temps entre Limoges et une maison qu'il a restaurée dans un hameau de Corrèze. (source : La manufacture de livres, 2019)

"Né d'aucune femme"
Un roman aussi puissant que les précédents, aussi noir et aussi trouble, aussi troublant. Franck Bouysse puise au fond de l'âme humaine dans ce qu'il y a parfois de pire, de plus cruel. Il interroge aussi la lâcheté, celle qui naît face à la terreur, celle qui est terrassée par des secrets familiaux. Roman sur la filiation, sur les trahisons, emporté par une narration littéraire soutenue qui rappelle les univers romanesques de Bernanos et de Simenon. Un roman noir extraordinaire dans une ambiance de fin de siècle (19e) qui laisse le lecteur abasourdi. Betty.


Samedi 23 mars à 17h
Le , Librairie la buissonnière

Nous avons l'immense plaisir et le grand privilège d'accueillir Léonor de Récondo ce samedi 23 mars à 17h pour une rencontre exceptionnelle autour de "Manifesto", récit qui vient de paraître aux éditions Sabine Wespieser.

Manifesto
Une approche littéraire douce, intime et délicate pour aborder la veille et l'attente, appréhender la perte, la douleur et le deuil. Lire "Manifesto" c'est accéder à l'intimité de l'auteure, accompagner et retrouver sa sensibilité, éprouver les alternances de patience et d'impatience. C'est aussi comprendre la fragilité humaine, de la naissance à la mort et le cheminement merveilleux d'un homme le temps d'une vie, le temps de créer, le temps de partager à travers les yeux de sa fille. Un récit d'ombre et de lumière parfaitement harmonieux illustré par un dialogue imaginaire et lumineux entre deux artistes extraordinaires.

Née en 1976, Léonor de Récondo vit à Paris. Écrivain et violoniste, elle est l'auteure de "La grâce du cyprès blanc" (éd. Le temps qu'il fait, 2010) et aux éditions Sabine Wespieser de "Réves oubliés" (2012), "Pietra viva" (2013), "Amours" (2015), Prix RTL/Lire et Prix des libraires et "Point cardinal" (2017), prix du Roman des étudiants France Culture / Télérama.

  • Manifesto
    Manifesto
    Léonor de Récondo
    Sabine Wespieser Éditeur
    18,00

Événements passés

Archives

OUVERTURE TOUS LES JOURS EN CONTINU JUSQU'AU 31 !
Du au , Librairie la buissonnière

Du 1er au 31 décembre, la librairie la buissonnière est ouverte TOUS LES JOURS, dimanches et lundis compris, EN CONTINU de 9h30 à 19h00 sans interruption (fermeture exceptionnelle le 25 décembre).


    Samedi 8 décembre à 16h
    Le , Librairie la buissonnière

    Nous nous émerveillons d'accueillir Olivier Desvaux pour la parution de l'album "L'homme qui plantait des arbres", (éditions Gallimard jeunesse, 2018) texte tendre et généreux de Jean Giono que le peintre de Villequier illumine de sa sensibilité et de son grand talent !

    "L'homme qui plantait des arbres"
    Olivier Desvaux a planté son chevalet dans les pas de l'homme qui plantait des arbres, dans ces paysages magnifiques qui ont tant inspiré Jean Giono. Il en restitue la lumière, les vibrations, les miroitements et les couleurs. Ses illustrations sont autant de tableaux en miroir du texte, comme un dialogue d'images et de mots entre l'écrivain et le peintre. De cette rencontre surgissent beauté, inspiration, émotions, contemplation et émerveillement à ravir les lecteurs de tout âge !

    L'auteur
    Olivier Desvaux est né en 1982 à Rouen. Diplômé à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris, son œuvre de peintre a déjà fait l'objet de plus d'une douzaine d'expositions en France et à l'étranger.
    Depuis plusieurs années, son travail de peintre séduit nombre d'éditeurs, notamment pour illustrer des albums et autres textes pour la jeunesse. Il a également peint des portraits de Sylvain Tesson, l'écrivain et voyageur, qu'il a rejoint lors d'un séjour en Sibérie en 2010. Il est nommé depuis 2018 Peintre Officiel de la Marine.


    Vendredi 7 décembre
    Le , Librairie la buissonnière

    La littérature est rencontre, elle est aussi fidélité. Maylis de Kerangal est l'une des premières auteures à avoir accepté dès 2010 notre invitation d'une rencontre à Yvetot pour la parution de "Naissance d'un pont", prix Médicis.
    Nous avions eu l'immense bonheur de l'accueillir ensuite en 2014 pour la parution de "Réparer les vivants", roman acclamé par le public et la critique, récompensé par une dizaine de prix, traduit dans plus de trente pays et adapté au théâtre comme au cinéma.
    C'est donc avec un immense plaisir, dans cet esprit de rencontre et de fidélité, d'accompagnement renouvelé que nous accueillerons de nouveau Maylis de Kerangal pour la parution de "Un monde à portée de main" (éditions Verticales, 2018) le vendredi 7 décembre à 17h.

    Le roman
    Quatre ans après "Réparer les vivants", "Un monde à portée de main" marque le grand retour de Maylis de Kerangal, son phrasé incomparable, sa narration audacieuse, son rythme unique, sa capacité à mêler le geste technique à l'élan viscéral. Avec ce roman sur l'art du trompe-l'œil, Maylis de Kerangal explore le rapport de la création et de l'art au réel, de l'imitation du réel. Ce roman d'apprentissage et d'amitié va mener Paula Karst, personnage principal du roman, jeune adulte indécise devenant acharnée au travail, de son école d'art aux studios de Cinecittà et à Lascaux pour reproduire des chefs d'œuvre de l'humanité.

    L'auteure
    Née en 1967, Maylis de Kerangal a grandi au Havre. Elle est l’auteure aux Éditions Verticales, de cinq romans — "Je marche sous un ciel de traîne" (2000), "La vie voyageuse" (2003), "Corniche Kennedy" (2008), "Naissance d’un pont" (2010, prix Médicis 2010 ; prix Franz Hessel ; Folio 2012) et "Réparer les vivants" (2014, dix prix pour ce roman acclamé par la presse et le public ; Folio mai 2015) — ainsi que d’un recueil de nouvelles, "Ni fleurs ni couronnes" («Minimales», 2006), d’une novella, "Tangente vers l’est" («Minimales», 2012) et du récit "À ce stade de la nuit" («Minimales», 2015). Elle a publié, chez d’autres éditeurs, une fiction en hommage à Kate Bush et Blondie, "Dans les rapides" (Naïve, 2007; Folio 2014) et un récit documentaire, "Un chemin de tables" (Seuil, 2015). "Réparer les vivants" a été traduit dans plus de trente pays. Il a aussi fait l’objet d’une adaptation cinématographique, tout comme "Corniche Kennedy". (source : Les éditions verticales, 2018.)

    Hors les murs

    Aujourd'hui

    10 fév. au 24 mars à St-Valery-en-Caux
    Du au , Maison Henri IV

    Nous avons eu le grand plaisir d'accueillir Olivier Desvaux en décembre dernier pour la parution de l'album "L'homme qui plantait des arbres" (éd. Gallimard jeunesse, 2018), ce si beau texte de Jean Giono qu'il a lumineusement illustré et qui touche tant de lectrices et de lecteurs de tout âge.
    Nous vous invitons à découvrir toutes les facettes de son travail de peintre qu'il dévoile et révèle à la Maison Henri IV de St-Valery-en-Caux : "avec le vent et la lumière", la nouvelle exposition d'Olivier Desvaux se tient du 10 février au 24 mars 2019 et se visite tous les week-ends et, pendant les vacances scolaires, du mercredi au dimanche, de 10h15 à à 12h30 et de 14h à 16h45.

      Plus d'informations

      Événements passés

      Archives

      Médiathèque Guy de Maupassant | Yvetot
      Le , Médiathèque Guy de Maupassant (Yvetot)

      Écrivaine et musicienne, issue d’une famille aux origines francorusso-polonaises, élevée à Sofia, Bucarest et Paris, Lola Lafon est l’autrice de trois romans publiés chez Flammarion : "Une fièvre impossible à négocier" (2003 ; Babel n° 1405), "De ça je me console" (2007 ; Babel n° 1481) et "Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce" (2011 ; Babel n° 1248). En 2014, Actes Sud publie "La Petite communiste qui ne souriait jamais" (Babel n° 1319) qui relate la vie de la gymnaste Nadia Comăneci et reçoit, de la part des libraires comme de la presse, un accueil enthousiaste. Son dernier roman paru en 2017 aux éditions Actes Sud, "Mercy, Mary, Patty", retrace l’enlèvement en février 1974 de Patricia Hearst, petite-fille du célèbre magnat de la presse William Randolph Hearst, par un groupuscule révolutionnaire dont elle ne tarde pas à épouser la cause. Un événement mémorable dont la résonance va également “kidnapper” l’existence de trois femmes de générations différentes. Par ce roman sur l’influence décisive de leur rencontre éphémère, par sa relecture de l’affaire Hearst, Lola Lafon s’empare d’une icône paradoxale de la story américaine, de son rayonnement dans l’espace public et du chavirement qu’elle a engendré dans le destin de ses héroïnes.(source : Médiathèque Guy de Maupassant, Communauté de communes Yvetot Normandie, 2019)

      La rencontre avec Lola Lafon sera l’occasion de revenir sur les thèmes qui lui sont chers, notamment le féminisme et l’engagement politique, et sur son métier d’écrivaine. Elle lira des extraits de son œuvre. Cette rencontre sera suivie d'une séance de dédicace en partenariat avec la librairie la buissonnière. (source : Médiathèque Guy de Maupassant, Communauté de communes Yvetot Normandie, 2019)


      Dimanche 23 septembre 2018
      Le , Manoir du Fay

      Oyez, oyez ! La 3ème fête du Clos-masure se tiendra au Manoir du Fay (Yvetot) le dimanche 23 septembre 2018 à partir de 10 heures. L'entrée et le parking sont gratuits, avec restauration sur place !

      La librairie la buissonnière est heureuse d'être partenaire de cette belle fête bucolique, populaire et culturelle depuis sa première édition. Nous y présenterons des ouvrages régionaux, des ouvrages de jardinage et bien entendu des ouvrages en lien avec l'invitée d'honneur de cette 3ème édition : la vache !

      Plus de 70 exposants vous accueilleront au milieu de nombreuses animations, expositions et conférences !

      La fête du Clos-Masure est organisée par l'Association « Faire vivre le Manoir du Fay ».


        Manoir du Catel - Dim. 16 sept. 15h30
        Le , Manoir du Catel

        Les femmes du Moyen Âge à l’honneur au Manoir du Catel lors des Journées Européennes du Patrimoine,

        Le Manoir du Catel, le plus ancien manoir seigneurial de Normandie, situé en Seine-Maritime à Ecretteville-les-Baons, organise une rencontre-débat sur l’institution médiévale du béguinage avec Aline Kiner, auteure de "La nuit des béguines" (éditions Liana Lévi, 2017) le dimanche 16 septembre à 15h30, suivie d’une séance de dédicaces en partenariat avec la librairie la Buissonnière située à Yvetot.

        Tarif unique : 2,50 € - Gratuit pour les moins de 18 ans
        Accessibilité aux personnes atteintes d’un handicap moteur - Parking champêtre gratuit

        Nous avions eu l'immense plaisir d'accueillir Aline Kiner à la buissonnière l'année dernière pour la parution de son roman, "La Nuit des béguines". Nous sommes heureux de la retrouver cette année dans ce lieu magique et magnifique du Manoir du Catel pour une rencontre débat dans le Théâtre de verdure.

        L'auteure
        Aline Kiner est née en Moselle et vit à Paris. Elle est rédactrice en chef des hors-séries du magazine "Sciences et Avenir". Passionnée par l’histoire, et en particulier le Moyen Âge, elle publie en 2004 aux Presses de la Renaissance "La Cathédrale, livre de pierre". Aux éditions Liana Levi, elle est l’auteure de trois romans : "Le Jeu du pendu" (2011), "La Vie sur le fil" (2014) et "La Nuit des béguines" (2017).

        Le roman
        Quel beau roman porté par le charme spirituel et le mystère propres au Moyen Âge ! Le portail est entrouvert pour laisser nos yeux de lecteurs pénétrer dans le béguinage royal de Paris en ce début du XIVe siècle. Tout y est discret, feutré, elles sont pourtant nombreuses à y vivre, recluses mais non cloîtrées, autonomes, érudites, veuves ou célibataires, liées à leur foi, libres et solidaires. Magnifique portrait d'une communauté de femmes tolérée par les pouvoirs royaux et religieux avides d'autorité supportant mal l'autonomie de ces dames inclassables, sans doute jugées trop rebelles et audacieuses. Betty.