par (Libraire)
23 août 2021

Orgueil et fureur

Il faut se laisser porter par la prose de l'auteur, imposante et précise, précieuse dans sa justesse, dans le détail. Les paysages vous parviennent déjà au travers des premiers mots, loin derrière la ville quittée, la nature est à la portée de votre main, le chemin amorcé sera long et abrupt, vous le percevez déjà. La tension est palpable, imminente. A l'instar des animaux sauvages, les sens sont en alerte. La végétation est intense, potentiellement protectrice pour l'enfant qui découvre un univers tout nouveau aussi étranger qu'oppressant. Tragédie ample et singulière dans laquelle se déploient la colère assourdie devenue fureur du père dévoré par une rage et un orgueil démesurés, son extrême vanité dans une obscure tentative de reconstruction. C'est l'histoire de l'apprentissage de la violence entre un père et son fils. C'est sombrement somptueux, puissant. C'est le roman d'une destruction réfléchie, mesurée et orchestrée.

Tous les conseils de lecture

Jeudi 18 nov. 17h30
Le , Librairie la buissonnière

Nous avons l'immense plaisir d'accueillir Nina Bouraoui le jeudi 18 novembre à 17h30 pour la parution aux éditions Lattès de "Satisfaction", un roman beau et troublant du début à la fin, en lice pour le Prix Médicis, le Prix Femina et le prix Femina des lycéennes et de lycéens.

Née en 1967, Nina Bouraoui est romancière. Elle est notamment l’auteure du retentissant "La voyeuse interdite" (prix du Livre Inter 1991), du récompensé "Mes mauvaises pensées" (prix Renaudot 2005) et plus récemment "Tous les hommes désirent naturellement savoir" (Lattès, 2018) et "Otages" (Lattès, 2020, prix Anaïs Nin) qui ont rencontré de vifs succès.

"Satisfaction" fait aussi partie de la sélection du Prix Femina des lycéennes et des lycéens.
Dans ce cadre, Nina Bouraoui rencontrera le matin et l'après-midi les élèves des lycées Thomas Corneille (Barentin) et Raymond Queneau (Yvetot) que la librairie la buissonnière accompagne avec leurs professeures dans la découverte de ces romans sélectionnés pour le Prix Femina, en partenariat avec l'Association Librairies en Normandie.

"Satisfaction", un roman beau et troublant
En nous donnant à lire les carnets intimes de son héroïne, Nina Bouraoui nous fait entrer dans les pensées complexes et profondes d'une femme française, épouse d'un Algérien et mère de leur jeune garçon dans l'Algérie des années 70. Un personnage féminin trouble et ambigu, au bord de la névrose qui livre sans retenue sa méchanceté, ses déceptions, sa cruauté, ses douleurs, ses désirs, ses peurs, ses troubles et ses fantasmes dans une narration vive et sensuelle, contrastée de noirceur et de lumière, inquiète et tendue par une menace planant sur tout le récit, aux images fortement évocatrices. Beau et troublant du début à la fin.

Tous les événements

Née en 1967, Nina Bouraoui est romancière. Elle reçoit le prix du livre Inter dès son retentissant premier roman "La voyeuse interdite" (Gallimard) paru en 1991, puis le Prix Renaudot en 2005 pour "Mes mauvaises pensées" (Stock) et le prix Anaïs Nin en 2020 pour "Otages" (Lattès). Elle a fait paraître près de vingt romans, qui ont tous rencontré de vifs succès, parmi lesquels "Le bal des murènes" (Fayard, 1996), "Garçon manqué" (Stock, 2002), "Beaux rivages" (2016, Lattès) et "Tous les hommes désirent naturellement savoir" (Lattès, 2020).

Rencontre avec Nina Bouraoui à la librairie la buissonnière le jeudi 18 novembre 2021 à 17h30 pour la parution de "Satisfaction" (Lattès), en lice pour le prix Médicis, le prix Femina et le prix Femina des lycénnes et des lycéens 2021.

Voir le dossier complet