Du 1er au 24 décembre la librairie la buissonnière est ouverte tous les jours, dimanches et lundis compris sans interruption de 9h30 à 19h.

Oublier les fleurs sauvages

Céline Bentz

Préludes

  • par (Libraire)
    6 septembre 2021

    COMBAT

    Dans un LIBAN déchiré, l'autrice s'est inspirée de son histoire familiale.
    En suivant le parcours d'AMAL aux prises entre culture et liberté dans un avenir incertain, elle va se battre contre ses démons.
    Un premier roman fait de douleurs, d'amours, de beautés et d'espoirs.
    Nathalie


  • par (Libraire)
    6 septembre 2021

    Oublier les fleurs sauvages c’est le destin hors du commun de Amal, qui va se retrouver déchirée entre deux pays. Une histoire remarquable et très instructive sur le Liban et l’exil. L’auteure signe un premier roman d’une belle sensibilité. C’est le récit d’une femme qui va échapper à son destin grâce à sa force et sa détermination.

    Coralie, libraire Charlemagne HYÈRES


  • 27 août 2021

    Le dilemme d'Amal

    Beyrouth, Liban, années 80.

    L’histoire du destin d’une jeune libanaise, quatrième d'une fratrie de 7 enfants vivant misérablement, dont la mère libanaise et le père français l’envoie chez son frère en France faire des études de médecine.
    Amal va vivre l’exil et ses blessures, amoureuse d’un libanais chrétien mais aussi très impliquée dans ses études et déterminée par des idéaux non compatibles avec la vie des femmes au Liban.

    Mais Amal a-t-elle vraiment le choix ? Partagée entre le poids des traditions et son avenir de femme libre

    C.Bentz décrit parcimonieusement le quotidien, les traditions et les blessures de ce peuple appauvri par la guerre civile, la dualité chrétienne/musulmane, l’émancipation, le déracinement….. Elle nous transmet avec ses mots les couleurs et les odeurs du pays.

    Bel hommage au Liban.


  • 26 août 2021

    A découvrir !

    Céline Bentz choisit pour cette rentrée littéraire 2021 de présenter son premier roman Oublier les fleurs sauvages situé au cœur du Liban des années 1980. Il raconte la guerre fratricide, la misère, les communautés qui s’affrontent et l’exil vers l’étranger présenté comme un refuge pour sauver les espoirs d’une famille !
    Car dans ce pays, ce sont les années de plomb où la guerre civile fait rage depuis le milieu des années 70. Oublier les fleurs sauvages commence à l’été 84 et présente Amal, jeune fille scolarisée en première, qui doit travailler pendant ses longues vacances d’été chez un tailleur pour aider sa famille. Petite dernière d’une fratrie de sept, elle est choisit par ses parents comme celle qui doit porter les aspirations de la famille.
    Du côté de l’histoire
    Et parce que ses parents ont toujours attachés de l’importance à la qualité de son éducation, Amal a le projet de devenir pédiatre et de poursuivre son apprentissage de la musique. Deux interdits pour une jeune fille de sa communauté dans ce Liban où plus personne ne croit à une paix possible.
    Après son bac, son frère aîné, Abbas, souhaite l’accueillir chez lui en Lorraine pour qu’elle puisse poursuivre ses études. Il est architecte et ingénieur et s’occupe de reconstruire les mosquées au quatre coins du monde du golfe. Seulement, Abbas n’est pas souvent en France et pour sa femme, Marie-Rose, professeur d’italien, Amal pourra la seconder pour s’occuper des deux enfants du couple.
    Chronique et photos ici
    https://vagabondageautourdesoi.com/2021/08/26/celine-bentz/


  • par (Libraire)
    10 août 2021

    Une adolescence libanaise

    Premier roman et très belle découverte, "Oublier les fleurs sauvages" plonge le lecteur dans le Liban et la France des années 1985-1990 à travers une touchante histoire familiale. Dans un style soigné, la narration sensible et délicate ouvre habilement différentes profondeurs de champs. Resserré sur son personnage principal, Amal, une adolescente devenant adulte avec ses craintes, ses désirs et ses émotions, le cadre s'élargit à sa famille où chacun porte les tensions politiques libanaises et les tensions sociales, notamment le sort des femmes.
    Avec la difficile arrivée en France d'Amal et sa pugnacité pour apprendre le français et étudier la médecine, poussée en cela par sa mère analphabète et si clairvoyante, ce roman de l'arrachement et de l'exil est aussi un passionnant roman sur l'éducation, le savoir, la transmission, la naissance d'une double culture et d'une double appartenance à travers la liberté conquise d'une jeune femme.