Betty D.

L'outrage fait à Sarah Ikker
par (Libraire)
19 mai 2019

Corruption et mensonges

Ce nouveau roman de Yasmina Khadra inaugure une trilogie où les mensonges, les non-dits et la corruption se relaient et s'entremêlent pour asphyxier la société marocaine contemporaine. Dans une narration rythmée et éloquente, l'auteur dénonce une société maltraitante et violente vis à vis des femmes, un système de silences et de mensonges instauré, occultant les actes violents, rejetant les femmes dans l'ombre et dans l'oubli. La corruption semble être inscrite à tous les niveaux. Les clans prévalent, l'enrichissement personnel même douteux est une fin en soi tandis que l'intégrité physique et morale, l'honnêteté ne sont que des concepts endormis.

Le retour à la terre, Tome 6 : Les Métamorphoses

Tome 6 : Les Métamorphoses

Dargaud

12,00
par (Libraire)
18 mai 2019

Jubilation

Après 11 ans d'absence, cet opus 6 donne une lecture jubilatoire voire hilarante. Plaisir de retrouver les tribulations quotidiennes de notre héros Manu Larsinet à la campagne, ses démêlés avec un voisinage parfois envahissant. Où vit-on finalement le mieux, à la ville ou à la campagne? L'isolement et la quiétude tant recherchés de notre héros ne sont pas si aisés à atteindre et la tranquillité semble parfois très lointaine. A la ville peut-être...
C'est savoureux, à hurler de rire!

Pas dupe
par (Libraire)
18 mai 2019

Roublardises

Aborder un nouveau roman de Yves Ravey c'est se laisser prendre par la main, par les yeux et y aller en toute confiance sans jamais être déçu. Il a le talent narratif d'aborder le presque rien, d'ausculter la banalité, d'inventer des personnages sans envergure toujours un peu menteurs, un peu escrocs mais assez gentils en apparence, pas forcément capables du pire mais très fréquemment intéressés par le gain, l'argent et la roublardise. Tous les ingrédients sont ici réunis dans une vraie-fausse intrigue policière laissant une petite musique littéraire parfaitement rythmée, tendre et moqueuse. C'est exquis.

Les calendriers
par (Libraire)
18 avril 2019

Jour de fête

Véritable petit bijou littéraire d'humour, d'humeurs, de facéties, de souvenirs et d'autodérision autour du rituel annuel des calendriers de La Poste. La distribution annuelle est ainsi transformée et vécue en aventures romanesques aussi savoureuses que délectables. A l'image des calendriers, incontournables, indémodables ce sont des portraits croqués de couleurs tantôt vives, tantôt sépia. "Les calendriers" figurent un rituel annuel qui semble éternel comme les images figées sur papier glacé entre tendresse et ironie désopilante.

Hével
par (Libraire)
18 avril 2019

Roman noir

"Hével" est un roman noir délectable comme un bon long métrage en noir et blanc des années 1950 que l’on a plaisir à voir et à revoir pour l’ambiance et la sévérité implacable et inoubliable des personnages. "Hével" confirme le talent de Patrick Pécherot à créer une atmosphère prégnante, des sensations et des images fortes, très cinématographiques, où les subtilités langagières se déploient sans esbroufe. Augustin dit Gus livre une confession intime où la vérité et les mensonges se côtoient sur l’époque troublée de 1958. Ce sont les paroles d’un routier-livreur, le récit d’un périple passé vieux de soixante ans et d’un labeur quotidien dur, empreint de fatigue et de solitude, l’évocation d’amitiés et de solidarités âpres dans le froid et la nuit. C’est le récit d’un homme du peuple, de colères enfouies, de non-dits trop longtemps ruminés, d’un désespoir dévastateur qui se transforment en haine et en rage lorsque l’amertume est trop lourde à porter. C’est aussi une magnifique et terrible façon d’évoquer la guerre d’Algérie.